Kids Return


[✉ booking request]

Territory: DE


Kids Return is first of all about a deep friendship of Adrien Rozé and Clément Savoye since their childhood. They met each other at the age of 13 in Paris. Like in the film of the same name of the Japanese director Takeshi Kitano, the French duo's project speaks to us of the depth contained in the false naivety of childhood and the evocative power of nostalgia when it blurs the line between joy and sadness.

The sound of Kids Return can be found somewhere between the Mamas and the Papas, the orchestrations of Vladimir Cosma and the modesty of Joe Hisaishi's soundtracks. It draws on the energy of Blur and the vocal harmonies of MGMT, while revisiting these Anglo-Saxon influences with the precision and the delicacy and the arrangements of the band Air. The result is a romantic and melancholic melody, a laboratory of emotions that can be thought of in images.

Kids Return, c’est d’abord une grande histoire d’amitié depuis l’enfance entre Adrien Rozé et Clément Savoye. C’est à Paris, à l’âge de 13 ans que les deux musiciens se rencontrent. Comme le film du réalisateur japonais Takeshi Kitano dont il tire son nom, le projet du duo français nous parle de la profondeur que contient la fausse naïveté de l'enfance, et de la puissance évocatrice de la nostalgie lorsqu'elle rend floue la frontière entre joie et tristesse.

Le son de Kids Return se situe quelque part entre la pop californienne des Mamas and the Papas, les orchestrations de Vladimir Cosma et la pudeur des bandes sons de Joe Hisaishi. Il puise dans l’énergie de Blur et dans les harmonies vocales de MGMT, tout en revisitant ces influences anglo- saxonnes avec la précision et la délicatesse des arrangements d’un groupe comme Air. Le résultat, c’est une mélodie romantique et mélancolique, un laboratoire d’émotions qui se pense en images.